• Home
  • national
  • La FFMKR toujours opposée à la création de la profession d’aide-kinésithérapeute

La FFMKR toujours opposée à la création de la profession d’aide-kinésithérapeute

La FFMKR rappelle son opposition à la création de la profession d’aide-kinésithérapeute (AK).

En l’état actuel de l’organisation du système de santé et de son financement, la profession ne peut se permettre de concéder tout un pan de son champ de compétences. 

 
 

Nous sommes nombreux à avoir constaté les dérives d’un système dans certains établissements où les kinésithérapeutes sont peu à peu remplacés par des enseignants en activité physique adaptée (E-APA), des « aides-soignants + », ou encore « aides-kinés », plaçant ces salariés en situation d’exercice illégal de la masso-kinésithérapie, au détriment de la sécurité et de la santé des patients.

La tentation serait bien trop forte, pour les établissements de santé, de se tourner vers un remplacement important des MK par des AK pour des raisons évidentes de trésorerie.

La FFMKR luttera et soutiendra toutes les actions contre cette forme d’exercice illégal.

Afin de compenser le déficit de professionnels de santé au sein de ces structures et dans le cadre du décloisonnement ville/hôpital, l’intervention des libéraux doit être renforcée avec un mode de financement adéquat.

SDMKR02

Laisser un commentaire