Réunion jeudi 28 novembre

RDV jeudi 28 Novembre à 18H pour une réunion exceptionnelle :

-accès direct

-Bilans

-Nomenclature

un cocktail précèdera l’intervention du Dc FAIVRE, chirurgien spécialiste de l’épaule.

Nous comptons sur votre présence nombreuse !

pour des soucis d’organisation, merci de nous informer de votre présence: sdmkr02@gmail.com

Modification des règles de prise en charge des programmes de DPC à compter du 1er octobre

À compter du 1er octobre 2019, seuls les kinésithérapeutes non encore inscrits auprès de l’Agence du DPC à une action de DPC au cours de l’année 2019 pourront prétendre à la prise en charge par l’Agence de leur inscription.

Cette décision a été prise parce que l’enveloppe allouée aux masseurs-kinésithérapeutes pour l’année 2019 (15,3 millions d’euros initialement) est presque vide, malgré plusieurs rallonge votées en mars, juin et la dernière (3 millions d’euros) le 11 septembre, portant l’enveloppe totale à près de 21 millions d’euros.

Cette situation est notamment liée au fait que les masseurs-kinésithérapeutes se sont inscrits en masse cette année, certains ayant pris conscience que la période triennale (2017-2019) pour remplir leur obligation de DPC était sur le point d’expirer.

Que ceux qui se sont inscrits avant le 1er octobre se rassurent : toute demande d’inscription effectuée avant cette date, pour des actions programmées entre le 1er octobre et le 31 décembre 2019, sera bien prise en charge dans des conditions initialement prévues.

Disparition de la MIVILUDES, la FFMKR s’inquiète…

Le monde médical et celui de la rééducation constituent parfois une​ porte​ d’entrée dans le monde des sectes.
La disparition annoncée de la​ mission​ interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) est​ un sujet d’inquiétude pour la FFMKR.

 
 

Cette disparition annoncée est un mauvais signal envoyé à tous les groupes qui font de la manipulation une arme d’aliénation.​

 

La​ FFMKR,​ syndicat de kinésithérapeutes au service de la santé de nos concitoyens,​ est très préoccupée par cette situation et réclame de ses​ vœux​ une solution alternative sérieuse pour​ lutter contre​ toute dérive sectaire​ et capable d’informer tant les professionnels que la population.

 

En effet,​ la Kinésithérapie,​ dont la mission est de​ soigner avec éthique et transparence la population et​ tout​ particulièrement​ ceux les plus​ fragiles,​ doit pouvoir s’appuyer sur des avis incontestables pour la protection des patients.

 

Cette mission​ était​ remplie​ jusqu’alors par la MIVILUDES, fondée en 2002 par le Président CHIRAC.

Réforme des retraites : L’UNAPL obtient le report de la collecte des cotisations retraites par l’URSSAF

Dans son FlashInfo n° 791 du 26 août 2019, la FFMKR s’interrogeait sur la pertinence de la volonté du Gouvernement de transférer l’appel de cotisations retraites aux URSSAF.
En tant que syndicat représentatif membre de l’UNAPL, la FFMKR et les autres organisations représentatives des professions libérales ont obtenu à travers leur engagement interprofessionnel le report acté de cette mesure.
En effet, la faisabilité technique de cette mise en place en 2020 a été remise en cause par la mission GARDETTE et l’UNAPL a soulevé les impacts sociaux de ce transfert quant au personnel des différentes caisses de retraite actuellement affecté à ce recouvrement.
Grâce à cette unité interprofessionnelle, les différents syndicats devraient être prochainement de nouveau reçus par le Haut-Commissaire Monsieur DELEVOYE afin que leur situation soit examinée au cas par cas.

Réforme des retraites

Chère Consoeur, Cher Confrère,
Comme vous le savez, plusieurs professions libérales ont prévu de manifester lundi 16 septembre pour protester contre la
réforme des retraites.
La FFMKR – via la FFPS – et en concordance avec la position de l’UNAPL http://www.unapl.fr/espacepresse/
communiques/reforme-retraites-motion-adoptee-conseil-national estime qu’une mobilisation de grande
ampleur est prématurée étant donné les discussions actuellement en cours avec le haut-commissaire à la réforme des retraites.
En effet, une délégation de la FFPS a rencontré jeudi 12 septembre Monsieur DELEVOYE comme en attestent la photo et le
communiqué de presse ci-après.
La FFMKR est bien consciente des impacts économiques délétères que les premières propositions de réforme laissent augurer
mais elle souhaite dans un premier temps privilégier un dialogue constructif et productif.
Nous vous prions de croire, Chère Consoeur, Cher Confrère, à l’assurance de nos salutations confraternelles.

Crise des urgences : l’accès direct au MK reconnu !

Crise des Urgences : l’accès direct au masseur-kinésithérapeute est reconnu comme une « part de la solution » La Ministre de la santé et des solidarités vient de dévoiler son plan pour répondre à la crise des urgences.La FFMKR qui lutte depuis des années pour faire reconnaître la valeur ajoutée d’une prise en charge en première intention

La Ministre de la santé et des solidarités vient de dévoiler son plan pour répondre à la crise des urgences.

La FFMKR qui lutte depuis des années pour faire reconnaître la valeur ajoutée d’une prise en charge en première intention par les kinésithérapeutes, en particulier concernant la petite traumatologie (lombalgie aiguë et entorse de cheville) se félicite des annonces de la ministre allant dans ce sens.

En effet, le pacte de refondation des urgences prévoit notamment de doter les professionnels non-médecins de compétences élargies pour prendre directement en charge les patients, dans le cadre de protocoles de coopération, encore non définis.

La FFMKR remercie l’action du député Thomas MESNIER, en charge de la mission flash sur les urgences, qui dès notre première rencontre en 2018 avait bien compris l’intérêt de s’appuyer sur les kinésithérapeutes pour apporter leur pierre à l’édifice d’une régulation des urgence non vitales. La FFMKR sera proactive dans la mise en œuvre de ces mesures afin de faire valoir les droits à une rémunération juste de ces nouvelles missions de santé publique.

La FFMKR veillera à ce que le discours de la Ministre ne demeure pas un effet d’annonce et    puisse se réaliser quelles que soient les modalités d’exercice libéral. Les kinésithérapeutes prendront leurs responsabilités dans l’intérêt général du système de santé mais uniquement dans le cadre d’un traitement égalitaire de tous les professionnels de santé, la FFMKR y veillera. Saluons ce premier pas comme il se doit

par les kinésithérapeutes, en particulier concernant la petitetraumatologie (lombalgie aiguë et entorse de cheville) se félicite des annonces de la ministre allant dans ce sens.En effet, le pacte de refondation des urgences prévoit notamment de doter les professionnels non-médecins de compétences élargies pour prendre directement en charge les patients, dans le cadrede protocoles de coopération, encore non définis. La FFMKR remercie l’action du député Thomas MESNIER, en charge de la mission flash sur lesurgences, qui dès notre première rencontre en 2018 avait bien compris l’intérêt de s’appuyer sur leskinésithérapeutes pour apporter leur pierre à l’édifice d’une régulation des urgences non vitales. La FFMKR sera proactive dans la mise en œuvre de ces mesures afin de faire valoir les droits à unerémunération juste de ces nouvelles missions de santé publique. La FFMKR veillera à ce que le discours de la Ministre ne demeure pas un effet d’annonce et puisse se réaliser quelles que soient les modalités d’exercice libéral. Les kinésithérapeutes prendront leurs responsabilités dans l’intérêt général du système de santémais uniquement dans le cadre d’un traitement égalitaire de tous les professionnels de santé, la FFMKR y veillera.Saluons ce premier pas comme il se doit